protéines

Musculation

 

Les différentes sortes d´hormones

Les caractéristiques d´une hormone et le processus de sécrétion hormonale

Substance secrétée par les glandes endocrines et exocrines puis transportée par le sang, l´hormone se retrouve dans les secrétions aqueuses comme la sueur ou l´urine. Elle agit ensuite à très faible quantité sur les organes cibles en assurant la réciprocité de la relation entre eux. Classées selon leurs compositions chimiques, les hormones proviennent de l´alimentation ou fournies à l´organisme sous forme de compléments nutritionnels en cas de déficience hormonale.

Chez les animaux, l´hormone est véhiculée par voie sanguine ou par voie lymphatique avant d´être rejetée dans les selles, les urines, la sueur ou encore l´haleine. Cependant, l´hormone peut également être produite par les glandes exocrines qui, chez les animaux, sert dans le marquage de territoire ou à asseoir la supériorité au sein d´un groupe. Les hormones végétales, pour leur part, peuvent être conduites par la sève ou encore par quelques cellules végétales actives.

Les fonctions des hormones

Tout comme le système nerveux, les hormones ont un rôle de transmission sauf que leur fonctionnement s´avère être moins rapide, moins répandu et ininterrompu. Elles régulent également le fonctionnement des organes en apportant des changements correspondant à leurs rôles. En effet, l´organe chargé de la diffusion de l´hormone agit à l´écart des organes du même type ou encore sur les organes symbiotiques qui s´activent au contact d´hormones spécifiques. Autrement dit, l´hormone assure la corrélation entre ces différents organes.

La mélatonine, hormone régulatrice du sommeil

Pour illustrer les fonctions des hormones, prenons l´exemple de la mélatonine. Le taux de concentration de cette hormone dans le sang est contrôlé par l´alternance du jour et de la nuit. Etant donné que cette hormone du sommeil est secrétée durant la nuit, sa concentration s´intensifie en période hivernale pendant laquelle les nuits sont généralement plus longues. La mélatonine a donc une incidence sur l´horloge biologique car elle régule le sommeil et le repos en agissant sur des organes essentiels comme le c?ur et le cerveau.

La production hormonale

Régler la production hormonale nécessite un rétrocontrôle positif dans le cas où la production se trouve dans une phase croissante et un rétrocontrôle négatif dans le cas inverse. Ce processus est influencé par certains cycles d´hormones qui varient d´un individu à un autre. Chez la femme, la concentration d´une hormone entraine la production d´une autre ou au contraire, son blocage. La sueur féminine déposée sous les narines ou sur la lèvre d´autres femmes, par exemple, agit sur le taux hormonal de ces dernières et permet une synchronisation de leurs menstruations. Il a aussi été démontré que le dépôt de sueur masculine sur les lèvres d´une femme provoque après une quinzaine de minutes une augmentation d´une hormone appelé cortisol chez cette dernière. L´androstadiénone, un dérivé de la testostérone, agit également sur le comportement féminin et stimule l´ovulation en influant sur la production d´hormone lutéinisante. Chez l´homme, en revanche, le règlement de la production hormonale est plus ou moins aléatoire. Les chercheurs tentent encore de déterminer si les poils du pubis et des aisselles ainsi que ceux poussant sur le périnée agissent sur la production et la diffusion des hormones.

Les différents types d´hormones

Chez les vertébrés, les hormones sont classées en 4 catégories dont celles formées d´un acide aminé unique comme la thyroxine, le principal dérivé de la triiodothyronine, mieux connu sous le symbole T3. L´hormone T3 est un purificateur par excellence puisqu´elle optimise la circulation du sang, de l´eau, de l´oxygène ainsi que des hormones dans l´organisme. Certaines hormones sont, quant à elles, formées de plusieurs acides aminés telle la vasopressine, une hormone libérée par la glande hypophysaire qui garantit l´entretien de la mémoire. La troisième catégorie comprend les hormones à base de stéroïdes comme le cortisol ou encore les ?strogènes et la testostérone. Enfin, la quatrième catégorie est constituée des hormones dérivées de lipides à l´instar de l´acide linoléique.



© creatine-creatines.com